Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 14 février 2020Achat des ménages : un mois de décembre noir qui conclut une sombre année 2019

Accueil » Actualités » Achat des ménages : un mois de décembre noir qui conclut une sombre année 2019

La dernière période de l’année se termine sur une baisse importante des achats des ménages pour toutes les viandes de boucheries.

Le mois de décembre 2019 affiche ainsi une baisse de volume de -6,2% et sur l’ensemble de l’année la baisse est de -3,5%. Cette diminution s’inscrit dans l’évolution générale observée pour l’ensemble des produits de grande consommation et des produits frais, qui connaissent une baisse importante sur le dernier mois de 2019 : les achats de ces deux catégories diminuent de -3,4 % en décembre, ce qui les amènent sur l’ensemble de l’année à -0,1% pour les PGC-PFLS et -0,4% pour les PFT.

Sur l’année 2019, dans ce sombre panorama des viandes de boucherie, le Boeuf (-1,9%) résiste relativement mieux que les autres espèces (Veau :-5%, Agneau: -6,6%, Porc : -4,9%) ; il est toujours tiré par la viande hachée, dont les achats restent stables sur la période (0%, avec +8,2% pour les préparations de viandes) et les élaborés, en particulier les viandes marinées (+2,8) et le carpaccio (+7,2%).

De manière générale, les ménages ont acheté moins en quantité à chaque acte (-2,4% / 2018) ; ils ont également fait moins de courses : la fréquence des actes d’achats connait une baisse de -1,2 %. Sur l’année 2019, les circuits de distribution enregistrent une baisse des volumes achetés (-3,5% en volume) : les circuits spécialisés (boucherie artisanale) subissent une forte baisse (-4,5%), ainsi que les enseignes généralistes (-3,5%), les Hyper (-3,8%), les Super (-2,6%), ainsi que les enseignes de hard discount qui tiraient le marché l’an dernier (-5,7% en volume) ; les circuits de proximité (supérettes) s’en tirent mieux (+0,9%).

Pour Culture Viande, ces données appellent une réaction de toute la filière ; l’évolution des modes de vie et de consommation est autant rapide qu’elle semble inéluctable. Pour rassurer les consommateurs, la réponse aux attentes sociétales est nécessaire ; mais pour séduire les clients, l’attractivité du rayon viande est tout aussi indispensable.

 

 

 

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdo de Culture Viande n°7 du 14/02/2020

Contact : François Cassignol, fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !