L’Assemblée Générale de l’AFRAA (Association France Russie pour l’Agroalimentaire*) dont est membre Culture Viande, qui s’est tenue, cette semaine à Paris, a été l’occasion de faire le point sur les embargos politiques et sanitaires mis en place par la Fédération de Russie, ainsi que  d’observer les évolutions du marché russe en matière de productions agricoles et alimentaires :

  • sur la question des embargos, la Fédération de Russie a mis en place, en août 2014, un embargo politique sur la quasi-totalité des produits agricoles européens et en janvier 2014 un embargo sanitaire sur les produits porcins de l’Union pour cause de PPA (Peste Porcine Africaine). Cet embargo politique a été prolongé par la Russie jusqu’en fin 2018 et étendu il y a quelques jours aux abats et gras de boeuf et porc. L’AFRAA en relation étroite avec les fédérations et notamment Culture Viande continue à se préparer à une éventuelle sortie de crise. Ainsi cette année, les questionnaires entreprises demandés par les autorités russes pour tous les établissements n’exportant plus vers la Fédération de Russie, depuis 18 mois, ont pu être transmis. De même, la note de service DGAL sur les conditions sanitaires et le plan de contrôle Russie est enfin finalisée ;
  • concernant la situation du marché russe, Katia Roinet, attachée agricole à l’Ambassade de France en Russie, a brossé l’évolution depuis le début des embargos. Pour les viandes, le volume importé a chuté de 50%, le Brésil, le Chili, la Biélorussie et l’Ukraine sont devenus les fournisseurs. Mais l’embargo n’est pas le seul motif de ce recul des importations, la baisse du pouvoir d’achat des consommateurs russes, la hausse du prix de la viandes et surtout la reprise de la production intérieure expliquent aussi cette tendance. La production Russe de viande a ainsi progressé de près de 15%, le porc et la volaille atteignant désormais un niveau d’autosuffisance proche de 100%. Pour le secteur bovin, la relance de la production s’avère plus difficile, 30% des besoins proviennent toujours des importations et la production intérieure recule – 10% depuis 2013.
    Enfin, la Fédération de Russie devient exportatrice de volaille et viande porcine. Pour le porc, ces exportations sont notamment destinées au marché Chinois et pays eurasiatiques.

(*) Créée le 19 octobre 2010, l’Association France Russie pour l’Agroalimentaire rassemble 20 organisations professionnelles et interprofessionnelles du Secteur Animal et Végétal et 3 membres Associés du secteur Agroalimentaire Public et Privé. Les missions : Mettre en commun les expériences sur le Marché Russe ; Organiser des relations publiques avec les autorités Russes ; Elaborer des stratégies pour favoriser les échanges avec la Russie ; Assurer un appui face aux difficultés en matière d’exportation sur le Marché Russe.

 

Extrait de L’ACTU, la Lettre hebdomadaire de Culture Viande n°45 du 10/11/2017

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 34

Besoin d'information ? Contactez-nous !

N'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr