Les mesures du suivi de la consommation des ménages par Kantar se suivent mais ne se ressemblent pas. Cette huitième période relève une progression de la consommation des viandes (+1% en volume) pour l’ensemble des viandes de boucherie, notamment grâce à la croissance de la consommation des viandes de porc (+ 7%), ainsi que celle des saucisses et grillades. Le recul de la consommation des viandes brutes est de -3,1%, celui du haché frais de -8,1%.

À noter sur cette période, une différence marquée de performances entre les circuits spécialisés (- 6,2%) et la GMS (+ 3,2%) en volume ; le prix d’achat moyen et le CA des viandes réalisé sur la période sont à la baisse. Sur un an, la baisse des achats traduit un fléchissement de la fréquence d’achat, ainsi qu’une légère diminution des volumes achetés à l’acte.

Cette situation n’est pas spécifique à la viande et touche tous les achats des ménages :  les volumes de l’ensemble des produits de grande consommation et produits frais libre-service sont en recul de 0,3% – exceptés la charcuterie fraiche et les produits traiteurs en libre-service qui progressent. En ce qui concerne les produits frais traditionnels, le recul en volume est de 1,9% et touche toutes les familles de produits.

Culture Viande note une nouvelle fois qu’une partie de la consommation des Français semble se reporter des produits frais (viandes, fruits & légumes, produits laitiers) vers les produits transformés (plats cuisinés et produits ultra-transformés).

 

Extrait de La L’ACTU, la lettre hebdomadaire de Culture Viande n°30-35 du 31/08/2018.

Contact : François Cassignol, fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 34

Besoin d'information ? Contactez-nous !

N'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr