Les données du panel Kantar qui mesurent la consommation des ménages ordinaires révèlent en cette 4ème période de l’année une situation rarement contrastée à ce point : si la consommation totale des viandes de boucheries est en hausse de +1,1% en volume, c’est en comptant un recul de la consommation de viande fraiche de -3% en boeuf et -0,9% en porc […].Brochette Girl

CONSOMMATION :

LA BONNE METEO DOPE LES CHIFFRES DES éLABORéS

Les données du panel Kantar qui mesurent la consommation des ménages ordinaires révèlent en cette 4ème période de l’année une situation rarement contrastée à ce point : si la consommation totale des viandes de boucheries est en hausse de +1,1% en volume, c’est en comptant un recul de la consommation de viande fraiche de -3% en boeuf et -0,9% en porc. Sth BBQ

Ces baisses sont en effet contre balancées par une consommation de viande de veau en croissance de +2,2%, ainsi que celle des produits élaborés de +6,1%, dont +25% pour la saucisserie et + 30% pour les préparations de viande hachée.

Le net retrait en 2016 est compensé par un effet climat bénéfique cette année.

La viande d’agneau a passé la période de Pâques avec des volumes équivalent à ceux de 2016, mais régresse en chiffre d’affaires.

Extrait de L’ACTU, la Lettre hebdomadaire de Culture Viande n°20 du 19/5/2017

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 34 – 06 83 90 67 05

Besoin d'information ? Contactez-nous !

N'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr