SI LES FRANÇAIS GARDENT LEUR LIBRE-ARBITRE, LES 18/24 ANS SONT SOUS INFLUENCE

L’Observatoire Cetelem qui s’intéressent aux nouveaux modes de vie vient de publier une étude sur le thème « Consommation et Influence » (Harris Interactive du 13 au 15 mars 2018).

Pour les Français, l’influence dans la consommation est d’abord largement liée à la publicité. Les autres influences (lobbys, marketing et médias) sont citées comme des éléments de manipulation et de mensonge. Lorsqu’ils analysent leur rapport à la consommation, la plupart des Français (64%) déclarent avoir le sentiment d’être libres et indépendants face aux discours extérieurs. Ils sont néanmoins attentifs aux recommandations de leurs proches (65%), puis aux messages de santé publique (55%), commentaires en ligne des autres consommateurs (51%), informations données en magasin (50%) et informations sur internet (47%) : l’information en ligne et l’information physique interviennent désormais à des degrés très similaires dans le parcours d’achats déclaré par les Français.

Mais attention à la RUPTURE : les 18-24 ans se montrent beaucoup plus sensibles au rôle des influenceurs ou des réseaux sociaux sur lesquels ils se produisent, comme YouTube. Près de 8 jeunes Français sur 10 déclarent avoir découvert un produit (80%) ou une nouvelle marque (75%) grâce à un influenceur. C’est deux fois plus que la moyenne ! Cette appétence des jeunes à suivre des influenceurs se confirme dans l’image positive qu’ils en ont : pour 41% d’entre eux, les influenceurs sont des experts de leur thématique capables de rester indépendants dans leurs conseils et recommandations (seulement 18% pour la moyenne des Français et 10% des 50 ans et plus).

Pour les jeunes, cette « nouvelle forme de publicité » est à la fois plus personnalisée, plus humaine, plus agréable et efficace. Une chose est sûre : leur rôle va s’accroitre pour 70% d’entre-eux dans les prochaines années. Cette tendance conduit les marques à arbitrer la répartition de leur budget publicitaire. De très nombreux Youtubeurs * spécialisés font des audiences supérieures aux chaînes d’information en continu avec un public très ciblé, …Instagram et désormais Snapchat font également des scores d’impacts vertigineux.

Pour Culture Viande, ces éléments militent une nouvelle fois en faveur de la mise en place d’une politique digitale de la filière viande visant à créer le contact direct avec les consommateurs. Après l’ère du marketing direct, voici celle du contact personnalisé de masse où chacun(e) doit pouvoir avoir accès en temps réel aux réponses aux questions qui se posent à lui/elle.

 

(*) Cf Ana L’exploratrice : « Pourquoi tu dois continuer à manger de la viande ». 2300 vues.

 

Extrait de L’ACTU, la Lettre hebdomadaire de Culture Viande n° 13, du 30 mars  2018

Contact : François CASSIGNOL – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 0153024034

Besoin d'information ? Contactez-nous !

N'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr