Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 8 juin 2019CONSO : un repas sans smartphone ? … IMPOSSIBLE, pour près de la moitié des 18-35 ANS !

Accueil » Actualités » CONSO : un repas sans smartphone ? … IMPOSSIBLE, pour près de la moitié des 18-35 ANS !

C’est à l’occasion des 100 ans d’une marque amie de la viande, la moutarde AMORA, que Kantar a réalisé une étude sur l’impact des écrans sur le repas des Français. Plus d’un tiers des Français utilisent des écrans (smartphones, tablettes) lors des repas. 48% des Français âgés de 18 à 24 ans déclarent que pour eux, les écrans à tables sont bel et bien devenus une addiction. N’en déplaise aux 92% des Français qui perçoivent les écrans à table comme une rupture du lien avec les autres.

Pour Albert Moukheiber* (photo) Docteur en neurosciences cognitives et psychologue clinicien, en réalité, les écrans sont des outils de socialisation, puisqu’ils permettent à la fois d’échanger et de dialoguer avec son cercle d’amis, et de partager le visuel du plat, ainsi hissé au rang de vedette du repas. Cette vogue qui consiste à photographier son assiette pour la partager sur Instagram est en réalité une ode au goût et au plaisir : « La dimension sociale du repas n’est pasperdue, mais déplacée. Grace à la technologie, rapidité et impact permettent de décupler les effets sociaux. Regardez l’avènement de l’électricité il y a 100 ans : dit-on pour autant qu’elle est devenue une addiction ? Or elle a également impacté fortement l’alimentation. Les idéologies préexistaient. Les nouvelles technologies leur donnent une nouvelle visibilité ».

Tout est allé très vite : pour plus d’un tiers des Français (34%), et plus encore pour les jeunes (47% des 18-24 ans et 45% des 25-34 ans), l’utilisation des écrans à table est principalement de l’ordre de l’habitude et du réflexe, notamment pour prendre des photos (33%) – phénomène appelé FoodPorn.

Ces écrans constituent la panacée pour combattre l’ennui à table selon 13% des Français – dont 24% des 25-34 ans.

Ce que font les Français sur leurs écrans pendant leur repas ? les us et coutumes sont déjà communs à une majorité de la population :

. 64% d’entre eux consultent et échangent des textos, une proportion qui atteint 75% chez les 18-34 ans ;

. 58% des Français cherchent également des informations sur internet (71% des 18-34 ans).

. 42% des Français (et 66% des 18-34 ans) utilisent les écrans pour être présents sur les réseaux sociaux.

Ainsi, alors que les trois repas par jour sont en train d’éclater, le repas en lui-même est en voie de mutation.

Le couteau à droite, la fourchette et le smartphone à gauche.

Ce qui impose aux acteurs de la viande de continuer de renforcer leur présence digitale, notamment afin de maintenir le contact avec les consommateurs et de manager leurs communautés et parties prenantes… car si la viande ne prend pas sa place, d’autres s’en occupent.

 

(*) « Votre cerveau vous joue des tours », Ed. Allary – Albert Moukheiber est Docteur en neurosciences cognitives, psychologue clinicien et chargé de cours à l’université de Paris 8 Saint-Denis. Il est l’un des fondateurs de Chiasma, collectif de neuroscientifiques s’intéressant à la façon dont se forment nos opinions. Conférence TedX : »A la découverte de notre cerveau » – Nov 2016, 18min.

 

A lire aussi : Le foodporn, c’est quoi ? (RestoConnection, Nov 2015)

 

 

 

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdo de Culture Viande n°23 du 7/06/19

Contact : François Cassignol, fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !