Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 23 avril 2020(Communiqué Culture Viande) Coronavirus : la filière porcine française fait face et avance

Accueil » Actualités » (Communiqué Culture Viande) Coronavirus : la filière porcine française fait face et avance

Devant cet ennemi invisible qui fragilise des pans entiers de notre économie, les secteurs de l’agriculture, de l’agro-alimentaire et de la distribution font face, chaque jour, avec professionnalisme et détermination. Ainsi dans les abattoirs, ateliers de découpe et de préparation des viandes, aucune rupture n’est constatée dans la chaine d’approvisionnement d’animaux qui ne pourraient demeurer en ferme. La noble mission de nourrir les consommateurs français avec une viande de qualité, indispensable au plaisir comme au bon équilibre alimentaire, est assurée.

Sur les marchés mondiaux, en dépit des mouvements sociaux du début de cette année, du Covid-19 qui a perturbé l’activité des ports chinois et français, ainsi que des mesures de restrictions et de confinement prises sur notre territoire, les entreprises ont continué d’exporter et de valoriser les viandes porcines françaises vers l’ensemble des pays du monde. Pour le seul mois de janvier 2020, comparé à l’année précédente, les exportations de viandes porcines ont progressé de 5% et de 40% à destination de la Chine. Sur l’année 2019, avec 750 000 T exportées pour une valeur de plus de 1.5 milliard d’euros, la progression est de 8%. Sur la seule destination Chine, nos exportations ont bondi de 60%. 1 porc sur 3, équivalent viande, produit en France est aujourd’hui vendu en dehors de nos frontières.

Sur notre marché intérieur, en dépit de l’arrêt total des secteurs RHF, restauration collective et de la fermeture d’une partie des rayons traditionnels en GMS, les volumes de commercialisation se sont maintenus avec toujours pour objectif de valoriser et afficher l’origine française des viandes.

C’est cet engagement sans faille des entreprises, sur le marché national comme à l’export, qui permet d’assurer à l’élevage porcin français un niveau de prix rémunérateur.  Le Covid 19 qui frappe aussi les Etats-Unis a entrainé une chute des cours du porc américain en dessous de 1€/kg ! L’indicateur de référence des prix du porc payé aux éleveurs dans les différents pays de l’UE (indicateur Allemand ISN) montre que, sur les premiers mois de cette année 2020, le prix français est légèrement inférieur au prix allemand. Mais c’est sur une année complète qu’il conviendra de faire la comparaison. Pour preuve, ce même indicateur pour les années 2018 et 2019 atteste que le prix moyen du porc français a été supérieur à celui de l’Allemagne.

« L’heure dans la filière porcine n’est pas aux polémiques mais à l’union pour conforter la priorité qui doit être donnée à nos productions nationales, développer nos exportations, se protéger des dangers sanitaires et investir ensemble pour assurer la compétitivité de toute la filière et répondre aux attentes sociétales des consommateurs » a déclaré Thierry Meyer, Président de la Section Porcine de Culture Viande.

 

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !