Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 23 mars 2020COVID-19 : CULTURE VIANDE INTERPELLE LE GOUVERNEMENT

Accueil » Actualités » COVID-19 : CULTURE VIANDE INTERPELLE LE GOUVERNEMENT

Dans un courrier adressé, ce 20 mars, au Premier Ministre, ainsi qu’à la Ministre du Travail et aux Ministres de l’Economie, de l’Agriculture et de la Santé, Culture Viande interpelle le gouvernement sur les risques qui pèsent sur notre activité.

Dans la guerre engagée contre ce terrible ennemi invisible qu’est le Covid-19, les entreprises des viandes ont une double mission : procéder à l’abattage des animaux au terme de leur cycle d’élevage respectifs et approvisionner tous les circuits de transformation ou de distribution de viande ; un aliment essentiel dans les rations alimentaires habituelles des Français.

Avec la participation de tous les salariés (personnel des entreprises, prestataires, services de la DDPP), une première bataille vient d’être gagnée en répondant quasi instantanément à l’explosion de la demande des circuits commerciaux classiques, que sont les GMS et les artisans bouchers. Mais le combat n’est pas terminé. Pour éviter que toute la filière viande ne s’ajoute à la liste des secteurs totalement sinistrés (c’est malheureusement déjà̀ le cas des entreprises travaillant avec la RHD) deux RISQUES MAJEURS imposent un traitement en urgence :

–        en tout premier lieu, et condition sine qua non, le maintien des effectifs de production ! Ne comprenant pas bien les développements sur le confinement d’un côté́ et l’obligation de travailler de l’autre, la notion de risque au travail (messages contradictoires à-propos des masques : disponibles ou pas / utiles ou pas…) et un sentiment d’inégalité́ de traitement (par rapport à ceux qui ne travaillent pas) vont mettre à l’arrêt de nombreux salariés. Sans clarification rapide des règles sécuritaires et appréciation des efforts consentis par les Pouvoirs Publics, la continuité́ de nos activités est en péril ;

–        la sécurisation de la chaine de production : notre activité est « d’importance vitale », mais elle serait à l’arrêt sans enlèvement des déchets (équarrissage), sans livraison des fluides frigorigènes et sans emballages (cartons, étiquettes, films…). Toute la filière doit se mobiliser.

A travers ce courrier, Culture Viande appelle le gouvernement et les pouvoirs publics à réagir face à ces deux risques.

 

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdo de Culture Viande n°12 du 23/03/2020

Contact : François Cassignol, fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04

 

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !