Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 21 juin 2019ÉMISSION TV : « LE VRAI COÛT DE LA VIANDE PAS CHÈRE » (ARTE)

Accueil » Actualités » ÉMISSION TV : « LE VRAI COÛT DE LA VIANDE PAS CHÈRE » (ARTE)

Le reportage « LE VRAI COÛT DE LA VIANDE PAS CHERE » diffusé sur Arte ce 18 juin, explore au travers d’une enquête déployée à l’échelle européenne les thèmes du « Collectif contre le dumping social en Europe », dont Culture Viande est membre.

Y participent notamment Paul Auffray (Président FNP) et Emmanuel Commault (COOPERL ARC ATLANTIQUE), Vice-Président de Culture Viande (photo ci-contre), sur les très graves difficultés économiques qui frappent la filière porcine française.

L’Allemagne est le premier producteur européen de porc bon marché. Mais à quel prix ? Son modèle industriel, largement subventionné, est responsable d’un dumping social, économique et écologique à grande échelle.

Ce modèle produit « la viande préférée des Allemands », premiers consommateurs en Europe. Depuis une dizaine d’années, les producteurs de porcs d’outre-Rhin jouissent de subventions massives accordées par Berlin pour accélérer l’industrialisation de leurs exploitations.

Autrefois importateur, le pays est devenu aujourd’hui autosuffisant et inonde l’Europe à prix cassé. Si la viande allemande est si bon marché, c’est surtout en raison du droit du travail allemand, qui permet aux grands abattoirs d’employer des ouvriers détachés venus d’Europe de l’Est et payés au rabais.

Écrasés par cette concurrence déloyale, les entreprises des viandes françaises et par voie de conséquence l’ensemble des acteurs de la filière sont économiquement en danger. Pour étayer cette situation, le « Collectif contre le dumping social en Europe » a fait mener une étude du coût global de la main d’œuvre en abattoir dans différents pays d’Europe. Le constat est sans appel, malgré les aspects positifs de la nouvelle directive sur le travail détaché, malgré le salaire minimum mis en place en Allemagne, les écarts sont toujours rédhibitoires à une bonne compétitivité des entreprises françaises. Au regard des écarts constatés dans cette étude, la solution de la montée en gamme est bien trop faible et sans effet.

Reportage à revoir ici – disponible jusqu’au 24/06/2019 (1h31).

 

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdo de Culture Viande n°24/25 du 21/06/19

Contact : François Cassignol, fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !