Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 2 août 2019EMPLOI SAISONNIER : CULTURE VIANDE ASSOCIÉ À L’APPEL D’URGENCE AUPRÈS DU PREMIER MINISTRE

Accueil » Actualités » EMPLOI SAISONNIER : CULTURE VIANDE ASSOCIÉ À L’APPEL D’URGENCE AUPRÈS DU PREMIER MINISTRE

 

116 entreprises et syndicats du secteur alimentaire dont Culture Viande, ont interpelé Edouard Philippe sur le fait que le projet de « bonus-malus » de l’assurance chômage allait aussi toucher les contrats saisonniers. En augmentant les cotisations patronales chômage pour lutter contre l’abus de contrats courts, celui-ci va impacter directement les entreprises ayant recours aux emplois saisonniers. Les entreprises françaises des viandes qui sont soumises aux fortes modifications saisonnières de consommation de leurs produits sont particulièrement sensibles à ce sujet.

« Monsieur le Premier ministre, (…) nous découvrons avec stupeur, dans le cadre de la réforme de l’assurance chômage, un projet de ‘bonus-malus’ qui vise notamment les emplois saisonniers. Pour les entreprises de l’alimentation, ce serait un coup de poignard dans le dos. Toute surtaxation des contrats saisonniers constituerait un risque économique majeur et fragiliserait de manière certaine nos entreprises face à une concurrence particulièrement rude en provenance des pays étrangers y compris Européens. Car, nos entreprises transforment 70% de la production agricole et de la pêche et s’adaptent de manière structurelle à des moments de récoltes et de consommation. Oui, nous sommes soumis aux cycles de la nature. Et c’est une bonne nouvelle, qui répond aux attentes des consommateurs. Les périodes de récoltes sont un fait. Elles nécessitent de transformer et conserver les récoltes sur des périodes restreintes, compte tenu de leur caractère périssable. Oui, les entreprises de l’alimentation battent également au rythme de notre société et de ses rites. Pendant les périodes de fêtes par exemple, nos producteurs de chocolat, de saumon, de foie gras, ou de produits pour boulangerie-pâtisserie sont entièrement mobilisés. Et pour cela nous avons besoins de saisonniers sans le concours desquels nos entreprises ne sauraient produire. Notre demande, est simple : tenez compte de la saisonnalité de nos emplois et de notre proximité avec l’agriculture. (…) Nous partageons également la volonté de privilégier les activités saisonnières au détriment d’importations ou de productions désaisonnalisées. Ne rajoutons pas de nouvelle contrainte. Assumons de défendre les entreprises de l’alimentation qui créent des emplois sur tous nos territoires et font rayonner le savoir-faire culinaire national à travers le monde. »

Lettre ouverte publiée dans le JDD.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !