Les Etats Généraux de l’Alimentation annoncés par le Président de la république se dérouleront de juillet à octobre et seront pilotés par le ministère de l’agriculture. Ils s’articulent autour d’une consultation publique en ligne au cours de l’été, couplée à des débats organisés dans les territoires. Macron

Deux chantiers font également partie du dispositif ; ils seront organisés sur la base d’ateliers réunis sur des thématiques transversales :

– un premier chantier sur La création et la répartition de la valeur (17 juillet au 30 septembre), est divisé en 8 ateliers :

. Mieux répondre aux attentes des consommateurs en termes de qualité, d’environnement et d’innovations ;

. Développer les initiatives locales et créer des synergies ;

. Développer la bio-économie et l’économie circulaire ;

. Conquérir de nouvelles parts de marchés sur les marchés européens et internationaux ;

. Préparer l’avenir : quels investissements, quel accompagnement technique et quelle recherche ? ;

. Rendre les prix d’achat des produits agricoles plus rémunérateurs pour les agriculteurs ;

. Adapter la production agricole aux besoins des différents marchés et aux besoins des transformateurs ;

. Améliorer les relations commerciales et contractuelles entre les producteurs, les transformateurs et les distributeurs.

– un second chantier pour Une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous (1er septembre au 30 octobre) comporte 6 ateliers :

  . Assurer la sécurité sanitaire de l’alimentation dans une économie agro-alimentaire mondialisée et dans un contexte de changement climatique ;

. Améliorer l’offre alimentaire et réduire les inégalités sociales et territoriales ;

. Mieux informer le consommateur pour qu’il adopte un comportement alimentaire plus favorable à la santé ;

. Lutter contre le gaspillage alimentaire ;

. Réussir la transition écologique de notre agriculture – [A noter que cet atelier est le seul à mentionner l’abattage puisqu’il prévoit d’aborder la question des « pratiques favorables au bien-être animal en élevage et à l’abattoir. » ] ;

. Renforcer l’attractivité des métiers de l’agriculture et des filières alimentaires et développer la formation.

Culture Viande élaborera des contributions dans la semaine du 17 au 22 juillet afin de nourrir le premier chantier sur la création et la répartition de la valeur. En particulier, nous nous attacherons à mettre en lumière la notion de compétitivité qui n’apparait qu’une seule fois dans le document d’intention.

Le positionnement de l’offre française à l’export en découle. Ce thème devra donc émerger ; les Etats Généraux sont une occasion pour engager des moyens pour lutter contre les distorsions de concurrence qui pénalisent les entreprises françaises des viandes.

Sur la notion d’équilibre alimentaire qui apparait dans le document initial, la vigilance sera de mise pour réaffirmer que la viande a toute sa place dans un régime alimentaire équilibré et durable. A suivre.

 

 

[Copyright photo : L’Anjou agricole]

Extrait de L’ACTU, la Lettre hebdomadaire de Culture Viande n°27 du 7/07/2017

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 34

Besoin d'information ? Contactez-nous !

N'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr