Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 20 avril 2020Export : la Chine, une place forte des grands pays du sud (ABCIS)  

Accueil » Actualités » Export : la Chine, une place forte des grands pays du sud (ABCIS)  

L’Abcis qui regroupe Idèle-Institut de l’élevage, l’IFIP et l’ITAVI dresse un bilan des grandes tendances de l’approvisionnement de la Chine, 1er importateur mondial de viande bovine et porcine. Principaux points :

– la Fièvre Porcine Africaine a eu raison de plus de 50% du cheptel porcin chinois, ce qui a eu pour effet de faire flamber le prix intérieur du porc et d’orienter les consommateurs vers la viande bovine, dont les cours ont eux aussi atteint des records historiques ;

– les importations chinoises se concentrent sur les 5 pays les plus compétitifs en matière de prix : Argentine, Brésil, Australie, Uruguay et Nouvelle-Zélande concentrent 95% des importations ;

– en dehors de ces 5 pays, les volumes importés restants (74 000 téc) ne représentent que 5% des importations chinoises, et se répartissent entre une 15aine de pays fournisseurs, le Canada en tête (13000 téc), suivi des USA (11 000 téc), de l’Irlande (8000 téc) et les Pays-Bas (860 téc).   Les exportations françaises de viande bovine ont connu une accélération depuis la concrétisation des démarches des entreprises françaises au cours de l’été 2019 et la visite du Président français début novembre. Plus de 200 téc de produits français sont arrivées en Chine sur les 11 premiers mois. Les envois totaux sur l’année devraient totaliser près de 800 téc.

– les experts indiquent que les importations 2020 devraient demeurer élevées pour le secteur porcin, mais étales pour le bovin ; pour les deux viandes les autorités chinoises tentent de contenir les prix aux consommateurs.

 

Étude complète à consulter : ici.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !