Le marché japonais de la viande dispose d’une « clause de sauvegarde », une mesure spécifique qui permet au gouvernement de limiter les importations de viandes, en appliquant à l’entrée sur son territoire un droit de douane dissuasif.

Ce dispositif s’active lorsque les importations japonaises de viandes progressent de plus de 17% au cours d’un trimestre, comparé au précédent. Cette clause qui s’était appliquée en août 2017 à la viande bovine congelée en provenance des Etats-Unis et de l’Union Européenne, pays qui ne disposent pas d’accord de libre-échange avec le Japon, vient d’être désactivée. Depuis le 1er avril 2018 les droits de douane sur les viandes congelées repassent à 38.5% (au lieu de 50%). Cette mesure devrait permettre de redynamiser les exportations européennes de viandes bovines vers la Japon, dans l’attente de l’entrée en vigueur du « partenariat stratégique économique » conclut l’été dernier entre la Japon et l’Union Européenne qui entrera en vigueur en 2019 et prévoit une baisse significative des droits de douane sur la viande bovine congelée (9%).

 

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdomadaire de CULTURE VIANDE n°18 du 4/05/2018

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr- Tél.: 01 53 02 40 34

 

 

Besoin d'information ? Contactez-nous !

N'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr