Depuis plusieurs mois déjà, Culture Viande a alerté et mobilisé les filières viandes (porcines et bovines) et le secteur des produits transformés sur la multiplication des produits à base de végétaux qui usurpent des dénominations appartenant à l’univers des viandes et des produits de charcuteries. Il n’est pas acceptable que certains de ces produits végétaux trompent les consommateurs sur leur véritable composition ou en utilisant l’image, les caractéristiques spécifiques ou les dénominations des viandes et charcuteries. C’est la raison pour laquelle Culture Viande a souhaité coordonner les actions des filières viandes et charcuteries pour défendre le patrimoine, les dénominations, l’image et la notoriété des viandes et charcuteries.
Ce travail de coordination porte ses fruits puisque nos interprofessions des viandes françaises ont publié un communiqué commun, pour appeler les autorités françaises et européennes à protéger les dénominations des filières viandes par l’évolution et le renforcement de la règlementation. Ce communiqué fait suite à la décision de la Cour européenne de justice, dans le domaine du lait et des produits laitiers. Cette décision confirme que les dénominations lait, fromage, crème…sont réservées aux seuls produits d’origine animale. Pour Culture Viande l’objectif des filières viandes vise à obtenir une protection du même type. Même si les règles concernant le secteur laitier et le secteur de la viande diffèrent, la législation communautaire définit la viande comme « les parties comestibles des animaux » et réserve son utilisation aux seuls produits d’origine animale ; quant aux charcuteries, elles sont encadrées par un code des usages rigoureux.

saucisse de foie de veau vegan

Pour Culture Viande, l’antériorité de l’usage revient à la viande ! La décision de la Cour européenne de justice concernant les produits laitiers montre que des dénominations peuvent être protégées et milite pour que soit mis fin aux tromperies : les saucisses de foie de veau végan et autres faux steaks ou ersatz de pavés au soja doivent être encadrés. Il est de l’intérêt des consommateurs d’obtenir une définition claire des dominations qui relèvent des seuls produits animaux et de parvenir à sanctionner les abus et tromperies de certaines dénominations de produits végétaux. A leur côté, les filières viandes et charcuteries sont désormais engagées ensemble dans ce dossier prioritaire pour défendre un patrimoine alimentaire, nutritionnel, gastronomique et culturel.

 

Extrait de L’ACTU, la Lettre hebdomadaire de Culture Viande n°25 du 23/6/2017

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 34

Besoin d'information ? Contactez-nous !

N'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr