La consommation de viande en France se porterait bien, avec une progression de +2,4 % sur les sept premiers mois de l’année selon Agreste.

Il s’agit de la consommation calculée par bilan, qui depuis le début de l’année suit une tendance opposée à celle mesurée par les panélistes qui mesurent « Les achats normaux des ménages de bœuf frais pour leur consommation à domicile » qui eux sont en baisse (-4,7 % sur les huit premiers mois de l’année).

Culture Viande souhaitent poursuivre l’analyse car des explications existent sur cette divergence, la quantification des transferts est plus complexe. Au registre des explications, on notera comme le souligne le journal Les Marchés de ce 4 octobre : « La restauration hors domicile, notamment via les burgers, est le moteur de cette hausse de consommation, en particulier auprès des jeunes générations. La viande bovine est aussi de plus en plus consommée dans les plats préparés, car même si les ventes de plats végétariens décollent, les plats cuisinés individuels progressent (+2,8 % en cumul annuel mobile à fin août selon Iri). »

Or la restauration hors domicile et la viande intégrée comme ingrédient dans les plats préparés ne sont pas suivies par les panélistes.

 

Extrait de L’ACTU, la Lettre hebdomadaire de Culture Viande n°40 du 5 octobre 2018

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04

 

Besoin d'information ? Contactez-nous !

N'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr