Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 29 mars 2019LA QUÊTE DE SENS, LE NOUVEAU REPèRE DES CONSOMMATEURS 

Accueil » Actualités » LA QUÊTE DE SENS, LE NOUVEAU REPèRE DES CONSOMMATEURS 

Le #ConsumerDay* est l’occasion chaque année pour Kantar Média (Ex-TNS Sofres) de délivrer les symptômes d’une consommation en déclin devenue problématique. A l’époque de la slow life, 80% des Français souhaitent RALENTIR : vivre plus lentement, d’une manière plus équilibrée, plus reposante, savourer des petits moments, bricoler, cuisiner… 83% déclarent également ne pas avoir assez de temps pour réaliser tout ce dont ils ont envie. Conséquence sur nos comportements alimentaires : l’utilisation de plats tout prêts supplante l’envie de cuisiner.

Mais un vent de panique saisit les professionnels : l’ère du consommer moins s’installe, à l’image des grandes marches citoyennes « pour consommer moins et vivre mieux » qui deviennent mensuelles.  La globalité du marché des PGC+FLS (Produits de Gde Consommation et Frais Libre-Service) s’engage à la baisse (-1,2% des volumes en 2018). Dans les critères d’achat, la recherche de la qualité (83%) prend largement de l’avance sur le critère prix (31%) et devient le 1er critère de choix. Contrôler le contenu de son assiette est devenu une véritable obsession : 20% des Français utilisent au moins une application alimentaire comme Yuka. Les consommateurs souhaitent dorénavant être acteurs de leur consommation. La santé est devenue la 1ère préoccupation des Français, suivie du foyer (bien-être, budget et sécurité) et de la situation écologique de la planète. 83% des Français se déclarent responsables de l’état du monde qu’ils vont laisser aux jeunes générations.

Pour Gaëlle Le Floch, Strategic Insight Director à Kantar Worldpanel, « Au-delà de la composition des produits et de leur mode de fabrication, ce qui compte, c’est désormais le sens dont ils sont porteurs qui fait rupture (cf pub Ariel 2018). 62% des Français déclarent vouloir donner du sens à leur consommation et consommer de manière plus responsable. Ils souhaitent moins acheter un produit ou un service, mais plus adhérer à une démarche porteuse de sens. 71% veulent vivre avec des valeurs fortes (+7pts vs 1992) ».  Que tirer de tout cela pour les viandes ? il faut y voir une opportunité pour de nouvelles relations avec les consommateurs et pour l’engagement auprès d’eux, afin d’endosser pleinement les rôles sociétaux attendus de la viande (Santé, Environnement et Bien-traitance animale).

(*) Lien vidéo de la matinée : ici.

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdo de Culture Viande n°13 du 29/03/19

Contact : François Cassignol, fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !