Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 10 mai 2019LE COÛT DU TRAVAIL, UN SUJET D’HARMONISATION EUROPÉENNE

Accueil » Actualités » LE COÛT DU TRAVAIL, UN SUJET D’HARMONISATION EUROPÉENNE

À l’occasion du 1er mai, l‘Office allemand de la statistique a dévoilé le coût horaire moyen d’un salarié du privé dans les pays de l’Union européenne en 2018. La France, avec un coût horaire moyen de 36.50 € occupe la 5ème place de ce classement, très loin devant certains de nos pays concurrents comme l’Espagne (21.30€) ou la Pologne (9.90€).

A la veille des élections européennes, on ne peut que regretter que ces différences et leurs impacts sur l’économie de nos filières soient totalement passés sous silence. Le Collectif contre le dumping social en Europe, dont Culture Viande est membre fondateur, a réalisé une étude sur le coût global de la main-d’œuvre dans les abattoirs au sein de différents pays (Allemagne, Pologne et Espagne). Les résultats de cette étude sont globalement cohérents avec ceux de l’office allemand, notamment en ce qui concerne l’Espagne et la Pologne. Par rapport à la France, les coûts de la main d’œuvre pour les plus bas salaires apparaissent inférieurs en Espagne de 15% et surtout en Pologne de 50 %. La comparaison avec l’Allemagne conclut à une différence d’environ 30%, les abattoirs allemands ayant toujours massivement recours à des travailleurs détachés, malgré l’adoption positive d’une nouvelle directive, et la récente mise en place d’un salaire minimum assez similaire à celui de la France.

Avec de tels écarts, les entreprises françaises des viandes ne peuvent être compétitives face à leurs concurrents européens.

L’ampleur du différentiel est telle que la montée en gamme est sans effet, sa portée étant trop limitée. Alors que les marchés export apparaissent comme des débouchés de plus en plus indispensables face à un marché français qui se réduit, les entreprises françaises ne pourront lutter que si les écarts se réduisent.

Les élections européennes sont l’occasion de lancer le débat sur cette question du coût du travail et sur les moyens de réduire des écarts pour l’instant rédhibitoires à la compétitivité des entreprises françaises des viandes.

 

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdo de Culture Viande n°19 du 10/05/19

Contact : François Cassignol, fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !