Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 22 février 2019LE REPAS DES FRANçAIS EST NATURELLEMENT ÉQUILIBRÉ (sondage IPSOS)

Accueil » Actualités » LE REPAS DES FRANçAIS EST NATURELLEMENT ÉQUILIBRÉ (sondage IPSOS)

Le repas des Français est naturellement équilibré. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé sur le comportement alimentaire des Français par Ipsos pour Interbev, du 18 au 22 janvier 2019 sur un échantillon de 1 066 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Les Français consomment tous les types d’aliments en quantités raisonnables, ce qui leur permet d’avoir un régime équilibré. Ils sont une majorité à manger de la viande (bœuf, veau, agneau et porc) un peu plus de 3 fois par semaine. Une ration en parfaite cohérence avec les recommandations des instances de santé publique.

L’alimentation reste pour les Français avant tout une source de plaisir (55%) et synonyme de bonne santé (49%). Ils sont 83% à prêter attention à la qualité des aliments qu’ils achètent, à leur impact sur la santé (77%), à leur origine (76%), à l’équilibre alimentaire (76%), à la variété dans l’assiette (72%) et à l’impact sur la planète et au respect de la biodiversité (61%).

85% des Français cuisinent régulièrement leurs repas eux-mêmes avec des produits non transformés. La table est un moment de partage et de convivialité auquel ils restent attachés pour 65% d’entre eux.

Selon ce sondage, une grande part des français sont persuadés que leur alimentation actuelle concilie plusieurs de leurs exigences :

  • se faire vraiment plaisir (82%),
  • avoir tous les apports nutritifs essentiels (77%),
  • préserver leur santé et leur bien-être (76%)
  • ou encore respecter l’environnement (58%).

Les résultats montrent que les Français sont des omnivores éclairés et entendent le rester à 96%. Conscients de l’impact de leur alimentation sur leur santé, ils consomment responsables en connaissance de cause et sont très attentifs à ce qu’ils inculquent et transmettent comme valeurs à leurs enfants.

Pour une majorité, les valeurs prioritaires à transmettre concernent l’équilibre alimentaire et la consommation de produits de qualité, issus de filières durables.

Enfin interrogés sur la tendance du flexitarisme, ils répondent pour 65% d’entre eux, n’en avoir jamais entendu parler. Le flexitarien se détermine comme un omnivore d’un nouveau genre : un consommateur éclairé, qui mange de tout, en quantité raisonnée et en privilégiant la qualité. Plutôt encourageant.

 

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdo de Culture Viande n°8 du 22/02/19

Contact : François Cassignol, fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !