Les Assises de l’élevage et de l’alimentation – Terre 2017 organisées en amont du Space le 11 septembre dernier à Rennes, abordaient la question : Quelle est l’attitude des citoyens par rapport aux élevages ?

Pour y répondre, les acteurs du projet Accept (acceptabilité sociétale de l’élevage en France) ont interrogé 2 000 personnes en France. « 2 % sont des abolitionnistes et veulent voir disparaître les élevages, ce sont à 80 % des femmes », commentait Christine Roguet, économiste à l’Ifip (Institut du Porc) et coordinatrice du projet Accept.

« Un quart des citoyens se rangent dans la catégorie des alternatifs. Ils prônent le bio et les circuits courts. La moitié des sondés, que nous appelons les progressistes, ne sont pas opposés à l’élevage conventionnel, mais veulent des évolutions sur les pratiques. 10 %, les compétitifs, sont très satisfaits de l’élevage intensif ».

Pour Christine Roguet, en matière de contestation des filières d’élevage « La France rattrape les pays du Nord ».

Et elle ajoute « L’Allemagne a réussi à augmenter la production porcine de 30 % entre 2000 et 2010 et la production de volaille de 80 % avant d’être rattrapée par la contestation de la société civile. Le blocage a été brutal ».

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Extrait de L’ACTU, la Lettre hebdomadaire de Culture Viande n°38 du 22/09/2017

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 34

Besoin d'information ? Contactez-nous !

N'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr