Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 31 mai 2019OIE : le zonage des maladies animales en discussion

Accueil » Actualités » OIE : le zonage des maladies animales en discussion

La fièvre porcine africaine (FPA) était à l’ordre du jour de la 87ème cette session mondiale de l’OIE* qui se tenait à Paris cette semaine.

Didier Guillaume, ministre de l’agriculture et de l’alimentation qui intervenait en ouverture de cette session a plaidé pour « la reconnaissance du zonage des maladies animales qui permet d’éviter les barrières commerciales injustifiées ». Il a souligné la pertinence des stratégies coordonnées de prévention et de lutte contre ces maladies transfrontalières : « c’est le cas par exemple aujourd’hui entre la Belgique et la France, stratégie qui permet à notre pays de conserver à ce jour un statut indemne de FPA ».

La FPA était au cœur de la réunion des Chefs des services vétérinaires (CVO) des pays du G7** qui s’est tenue à Paris le 24 mai sous la présidence de la France. Le groupe a émis des recommandations sur la prévention et la maîtrise de cette maladie, et insisté sur l’importance du respect des normes de l’OIE, en particulier celles relatives au zonage des maladies animales.

En écho à ces conclusions, Didier Guillaume a souligné devant l’Assemblée mondiale des Délégués la nécessité de préserver le commerce de la viande porcine à partir de zones indemnes délimitées au sein d’un pays touché par la PPA, dans des conditions parfaitement sécurisées, dès lors que la biosécurité et la traçabilité sont garanties par une bonne gouvernance sanitaire.

Le ministre a souligné l’urgence de la lutte contre l’antibiorésistance en saluant l’organisation en octobre dernier à Marrakech de la 2ème Conférence mondiale consacrée à cet enjeu majeur de santé publique. Il a rappelé l’engagement permanent de la France à travers le plan ECOANTIBIO qui a conduit de 2011 à 2016 à une réduction de 37% de l’exposition des animaux aux antibiotiques. Il a enfin salué l’implication de l’OIE sur la thématique du bien-être animal, préoccupation majeure de nos concitoyens qui requiert également une harmonisation des standards internationaux.

(*) Rediffusion : Ici.

(**) Pays membres du G7 : Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni.

Lien vers le document de conclusions des CVO du G7 : ici.

 

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdo de Culture Viande n°22 du 31/05/19

Contact : François Cassignol, fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !