Pour la filière porcine française, l’année 2017 a été marquée par une aggravation du déficit du commerce extérieur (+53 %) qui pourrait avoisiner les 400 M d’€. Ce sévère recul résulte d’un déséquilibre entre les exportations et les importations. Il est également et surtout lié à la nature des approvisionnements, principalement composés de produits désossés et transformés qui pèsent lourd dans l’accroissement de ce déficit.

Les exportations affichent un repli de près de 3% sur l’année écoulée, avec une baisse plus marquée vers les pays tiers (-13%) et plus particulièrement à destination de la Chine (-30%) qui constitue le premier marché d’exportation pour la France. Dans le même temps, les expéditions vers les pays de l’Union Européenne, notamment l’Espagne et l’Italie progressent (+4%), mais insuffisamment pour rétablir l’équilibre.

Du côté des importations, le repli global est plus faible (-2%), mais c’est bien la nature des produits importés qui impacte notre déficit. Les pièces désossées, les produits transformés et les charcuteries représentent plus de 80% de nos importations en volume et 95% en valeur : c’est bien la forte valeur de ces produits qui alourdit la facture globale. La filière s’est fixée comme objectif de développer ses exportations de viandes et surtout de charcuteries ; pour Culture Viande, il faudra également réfléchir aux raisons de cette imparfaite adéquation entre l’offre française et la demande des transformateurs.

 

Extrait de l’ACTU, la Lettre hebdomadaire de Culture Viande n°4 du 26 janvier 2018

Contact : François CASSIGNOL – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 0153024034 – 0683906705

Besoin d'information ? Contactez-nous !

N'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr