Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 26 avril 2019Pourquoi les végans ont tort ? … le point de vue de Josée Cloutier, nutritionniste

Accueil » Actualités » Pourquoi les végans ont tort ? … le point de vue de Josée Cloutier, nutritionniste

Josée Cloutier*, nutritionniste, est intervenue devant l’Assemblée générale d’Alliance Pastorale le 28 mars dernier sur le thème « Pourquoi les végans ont tort ? ».

Une question qui se pose à la filière viande avec une acuité croissante. Car si la population de végétariens et de végans reste minoritaire (respectivement 2% et 0,5%), elle augmente chez les millenials qui comptent 8% de végétariens et 2% de végans (Opinion Way, 2018 pour Snacking).

Dans un état des lieux réalisé en 2017 sur les produits transformés à base de végétaux substituts à la viande, Interbev étudiait 138 produits simili carnés répartis en 15 catégories avec une réelle volonté d’imiter la viande et avec de nombreuses promesses : « Enfin du végétal qui a du goût », « Végétarien, sans compromis sur le plaisir ». Ces produits affichent les « sans » :  gluten, lactose, ogm, huile de palme, et autre « garantie sans viande ». Les allégations nutritionnelles font tiquer la nutritionniste : « Source/Riche en protéines, en fibres », « pauvres en matières grasses », etc…

Pour Josée Cloutier, « Ces produits sont en réalité des produits très transformés : ils comprennent 8 à 21 ingrédients en moyenne, nombres d’additifs (colorants, conservateurs, épaississants, émulsifiants, coagulants, acidifiants, … Ils comportent tous du sel ajouté. En réalité, ils sont très éloignés de l’image de naturalité de la viande ! ».

Elle pointe la quantité limitée que ces produits présentent en acides aminés indispensables (4% des protéines du soja ou du quinoa) ainsi que la digestibilité restreinte de ces mêmes acides aminés indispensables, pour lesquels seul le soja présente un score satisfaisant.

Enfin, ces similis comportent de nombreuses graisses végétales ajoutées de qualité très hétérogènes : « Les similis steaks hachés et simili burgers sont tous PLUS gras et PLUS caloriques que la moyenne des steaks ».

(*)  www.joseecloutierconseil-nutrition.com.

 

 

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdo de Culture Viande n°17 du 26/04/19

Contact : François Cassignol, fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !