Fait historique pour la branche viandes : la convention collective vient d’être réactualisée grâce à la qualité du dialogue social qui se tient dans la branche ; pour les salariés et comme pour les employeurs, il est la condition sine qua non pour mener à bien des évolutions majeures.

Pour arriver à ce résultat, Culture Viande, syndicat majoritaire du collège employeur, s’est mobilisé avec les partenaires sociaux pour une révision intégrale de la Convention Collective Nationale (CCN). L’objectif est atteint avec une CCN plus lisible et qui inclut les nouvelles réglementations et législations. Les partenaires sociaux se sont félicités, à juste titre, de l’aboutissement d’un texte conventionnel remanié en profondeur, fruit de plusieurs années de discussions intenses. L’ensemble des organisations syndicales de salariés et d’employeurs viennent de signer le texte dans les premiers jours d’août.

Cette semaine, à l’issue du délai d’opposition, l’avenant de la révision intégrale de la CCN a été notifié au Ministère du Travail, ainsi qu’au Conseil des Prud’hommes.

Focus sur les plus grandes avancées :
– la prestation de service et la mise en place d’un référentiel paritaire d’audit ;
– les instances représentatives du personnel : CSE, CSSCT et la création d’une commission hygiène, sécurité et prévention pour les moins de 300 salariés ;
– renouvellement sans carence des contrats de travail à durée déterminée dans la limite de 18 mois maximum ;
– abaissement de la carence maladie à 5 jours pour les ouvriers/ employés ;
– maintien de la rémunération à 100% lors du congé maternité pour les ouvriers/ employés ;
– nouvelles durées de préavis : 2 mois pour les ouvriers/ employés, 3 mois pour les agents de maîtrise et techniciens et 4 mois pour les cadres ;
– nouvelles indemnisations en cas de rupture suivant les ordonnances Macron ;
– possibilité d’avenants compléments d’heures pour les temps partiel jusqu’à 6 fois par an ;
– nouvelles durées quotidiennes de travail effectif de 10h/ jour excepté les salariés chauffeurs qui seront à 11h/jour ;
– 2 modalités pour la garde d’enfant malade, soit 5 jours avec l’intégralité du salaire, soit 10 jours avec la moitié du salaire ;
– nouveaux contingents d’heures supplémentaires limités à 180h pour les salariés chauffeurs et 160h pour les salariés.

Dans l’objectif d’accompagner les entreprises dans l’application de ce nouveau texte, Culture Viande organisera début 2019 des réunions spécifiques sur le sujet.

 

Extrait de L’ACTU, la Lettre Hebdomadaire n° 36 du 7 septembre 2018

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04

Besoin d'information ? Contactez-nous !

N'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr