Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le premier ministre canadien, Justin Trudeau, en marge du sommet du G20 à Hambourg, ont fixé au 21 septembre 2017 l’entrée en vigueur de l’application provisoire de l’accord de libre-échange UE-Canada (Ceta).

L’accord sera appliqué provisoirement et entrera en vigueur de façon définitive une fois que les parlements de tous les États membres de l’UE l’auront ratifié.

En France, le Président Emmanuel Macron a promis pendant les derniers jours de la campagne présidentielle de mettre en place un comité d’experts chargé d’examiner l’accord, notamment sur ses impacts environnementaux.

Dans de nombreux pays de l’UE dont la France, les filières bétails et viandes dénoncent les conséquences préjudiciables de cet accord sur l’équilibre du marché communautaire.

Dès la première année d’application provisoire, le contingent à droit nul ouvert à la viande canadienne représentera 29 750 tec et 67 950 tec en fin de période.

 

 

Extrait de L’ACTU, la Lettre hebdomadaire de Culture Viande n°28 du 13/07/2017

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 34

Besoin d'information ? Contactez-nous !

N'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr