Les exportations de viandes porcines de l’UE sur les 8 premiers mois de l’année 2018 sont en légère progression en volume +1.4%, mais en repli sensible en valeur -8%.

A l’image de la Chine, le niveau de valorisation des pièces comme des coproduits s’est réduit depuis le début de cette année.

Le niveau des exportations de l’UE vers la Chine reste stable (son premier marché, avec près de 40% des exports), les ventes progressent vers le Japon (+3.2%), la Corée (+17.2%) et les Philippines (+12%). Hong Kong, marché de régulation de la Chine, a limité son accès de façon drastique (-33,8%).

Si les volumes 2018 d’exportations de porc de l’UE vers les pays tiers s’annoncent stables, la question qui se pose aujourd’hui compte tenu de la multiplication des foyers de Fièvre Porcine Africaine (FPA) sur le territoire chinois est de savoir si ce pays augmentera ou pas ses importations ? Dans un premier temps, la FPA  a eu pour effet d’accroitre les volumes mis sur le marché national, du fait des abattages intérieurs.

Il faudra donc attendre encore quelques mois pour savoir si les Chinois vont développer leurs achats en provenance des pays tiers, sachant que la Chine est désormais en matière de viande porcine autosuffisante à 95 % et qu’un programme de mise en place de grandes unités d’élevage a été lancé.

 

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdomadaire de Culture Viande n°44 du 2 novembre 2018

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 34

Besoin d'information ? Contactez-nous !

N'hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr