Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 19 mars 2018VEAUX : REDUCTION DE -40% DES ANTIBIOTIQUES DANS LES ELEVAGES DEPUIS 2013

Accueil » Actualités » VEAUX : REDUCTION DE -40% DES ANTIBIOTIQUES DANS LES ELEVAGES DEPUIS 2013

Entre 2016 et 2013, l’utilisation des antibiotiques dans les élevages a été réduite de 40%. Ce résultat émane de l’observatoire pérenne des usages d’antibiotiques en production de veaux de boucherie mis en place par l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail), l’ANMV (Agence Nationale du Médicament Vétérinaire) et l’Institut de l’Elevage à la demande d’INTERBEV veaux en 2015

Cet observatoire est constitué de 40 élevages, soit 15 000 places de veaux élevés dans des systèmes de production représentatifs des pratiques d’alimentation et de logement observées au niveau national.

Les données du carnet sanitaire et de la pharmacie sont collectées auprès des éleveurs par l’Institut de l’Elevage, avec l’appui des techniciens des chambre d’agriculture.

L’Institut de l’Elevage recueille également les ordonnances auprès des vétérinaires. Ces données sont anonymisées et transmises à l’ANMV. Elles permettent de calculer différents types d’indicateurs d’exposition aux antibiotiques, dont l’ALEA (Animal Level Exposure to Antimicrobials) qui est passé de 5,74 en 2013 à 3,41 en 2016 (-40%).

Les prochaines étapes portent sur la formation des éleveurs, la dématérialisation du carnet sanitaire, un recensement de bonnes pratiques observées auprès des éleveurs naisseur, l’amélioration des bâtiments d’élevage, ainsi que les travaux R&D visant à identifier les mécanismes de dissémination de l’antibiorésistance ainsi que les alternatives disponibles.

 

Extrait de L’ACTU, la Lettre hebdomadaire de Culture Viande n° 11, du 16 mars  2018

Contact : François CASSIGNOL – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 0153024034

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !