Le syndicat des entreprises françaises des viandes

ET SI LA VIANDE ETAIT UNE MARQUE ? – Sylvie Gillibert, ISCOM – Assemblée générale de Culture Viande, Paris le 11 octobre 2016

Accueil » Presse » Vidéos » ET SI LA VIANDE ETAIT UNE MARQUE ? – Sylvie Gillibert, ISCOM – Assemblée générale de Culture Viande, Paris le 11 octobre 2016

 

SI LA VIANDE ETAIT UNE MARQUE ?

… ELLE PARLERAIT BEAUCOUP PLUS « BENEFICES CONSO » ! 

 
Sylvie Gillibert, Ingénieur agroalimentaire de formation, forte de 15 ans d’expérience chez Publicis est aujourd’hui Directrice des études à l’Institut Supérieur de la Communication (ISCOM).  A l’occasion de son intervention devant les adhérents de Culture Viande réunis en assemblée générale ce 11 octobre à Paris, en spécialiste de la marque, elle a invité l’assistance à une projection de la filière viande  en 2020, dans un monde où tout serait devenu marque, la viande elle-même serait devenue une marque  : « Imaginons 2020 : la défensive ne serait plus une priorité. Les cibles seraient les plus fidèles relais pour construire sa réputation … la recommandation des uns nourrit la confiance des autres :

–       en 2020… la marque Viande serait une « marque Corporate », c’est-à-dire aimée, comprise, soutenue par des citoyens, des économistes, des entreprises, des distributeurs, par des salariés, des institutionnels, par des media  tous fiers de sa contribution à la valeur économique du pays et de sa capacité à créer des emplois, tous conscients de ses engagements en faveur de la qualité des produits de la filière, tous rassurés par ses pratiques respectueuses des animaux et de l’environnement ;

–       en 2020… la marque Viande serait est une « marque Commerciale », soutenue par des consommateurs, par des mères de famille, des ados, des enfants tous fiers de connaître et de partager ses modes de préparation, tous conscients de sa capacité d’adaptation à la vie actuelle, tous conscients de la qualité de ses produits et de leur valeur nutritionnelle.

–       en 2020… la marque Viande serait une « marque Servicielle » : elle rendrait service. En 2020 on achèterait donc des piécés, des élaborés … et on aimerait la viande !

Parmi les marques que les Français plébiscitent, on trouve  la « filière pains », qui rassure par la sélectivité de ses matières premières, et qui séduit par la diversité de son offre et le design de ses points de vente… la « filière vins » qui valorise le connaisseur et fait découvrir ou redécouvrir nos régions… ou encore la « filière café » qui défend un savoir vivre … à 35 centimes la dosette en aluminium !

Pour arriver à 2020, reste à la marque viande  à s’afficher toujours davantage avec ses consommateurs, et  élaborer ses produits avec eux,  à s’exprimer et à dialoguer avec ses publics. Elle doit également s’engager : l’adhésion à la marque viande passera par une adhésion à ses engagements : pour le bien-être animal certes,  mais aussi et surtout  pour le plaisir du goût, et celui de la valeur ajoutée pour les consommateurs : connaître, savoir choisir, déguster, accompagner une viande, comme un vin, cela s’apprend. Dans la viande également, il reste tout un champ culturel à ouvrir ! »

 

Extrait du verbatim prononcé lors de l’Assemblée générale de Culture Viande du 11 octobre 2016 à Paris

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 34 – 06 83 90 67 05

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !