Le syndicat des entreprises françaises des viandes

La filière porcine au bord du gouffre

Accueil » Presse » Communiqués de presse » La filière porcine au bord du gouffre

La filière porcine au bord du gouffre :

« Pas d’avenir sans vision ni plan stratégique ! »

 

Alors que les rumeurs et les spéculations vont bon train quant au devenir des  abattoirs de porcs de Josselin (56) et de Lampaul-Guimiliau (29), le SNIV-SNCP s’inquiète de l’absence d’une vision d’ensemble qui permettrait aux représentants de la filière et aux pouvoirs publics de consolider la filière porcine française face aux grands concurrents européens. Il faudra bien traiter des causes et du mal qui rongent cette filière.
La relance de la production porcine appelée de ses voeux par le Ministre de l’Agriculture devant les représentants de la filière lors de l’Assemblée générale d’Inaporc le 1er juillet est nécessaire. Mais se pencher sur cette question ne suffit pas : il reste à déployer un plan ambitieux pour l’aval de la filière. Et ce de toute urgence. Car en fin d’année, il sera trop tard.
Les causes qui ont créé les conditions d’une rentabilité désastreuse du maillon abattage-découpe de porcs en France sont connues :
– l’insuffisance de la restructuration industrielle des abattoirs face à la puissance d’achat des grandes enseignes et à la concentration de l’industrie charcutière,
– le dumping social pratiqué par nos concurrents allemands et l’attitude très opportuniste de la filière espagnole,
– conséquence des deux points précédents : la concurrence des grands leaders européens sur un marché des pièces de découpe destinées à la transformation non contraint par la mention d’origine,

– la chute inédite de la production de porcs en France depuis 2 ans,

– l’embargo de la Fédération de Russie sur les viandes porcines européennes.

Mettre un terme au mal qui frappe la filière porcine en France depuis des années devra passer inévitablement par la définition d’une vision stratégique tenant compte du réel : pour répondre aux vrais besoins de nos clients et à la lumière du prix de ce que produisent nos concurrents, nous devons engager une véritable restructuration.
« Le SNIV-SNCP tire le signal d’alarme : il n’y aura pas d’avenir pour la filière porcine française avec des solutions court-termistes », a déclaré Jean-Paul Bigard, Président du SNIV-SNCP.

 

Contact : francois.cassignol@snivsncp.fr – Tél. : 01 53 02 40 04 – 06 83 90 67 05

 

Le SNIV-SNCP regroupe les entreprises industrielles françaises, grandes et petites, du secteur de la viande bovine, ovine et porcine. Il exerce la mission de représentant et de porte-parole de ces industries et intervient comme force de propositions. Les chiffres clés du SNIV-SNCP : • 80 adhérents, 150 établissements industriels. 35.000 salariés •12,1 milliards d’euros de CA • 3,2 millions de tonnes de viande bovine, porcine et ovine 96% des abattages français de porcs, 67 % des abattages français de gros bovins, 80 % de la production nationale de viande hachée, 93 % des exportations françaises de viande bovine et porcine fraîches et congelées.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !