Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 23 mai 2016CULTURE VIANDE REPOND AU JOURNAL LIBERATION

Accueil » Actualités » CULTURE VIANDE REPOND AU JOURNAL LIBERATION

Culture Viande ne pouvait accepter le viande bashing auquel s’est donné le journal Libération ce 17 mai avec un dossier à charge de cinq pages sur les abattoirs. Dans un communiqué de Presse titré : « NON, …ceci n’est pas une tête d’agneau ! », Culture Viande dénonce la méconnaissance du sujet traité et accuse le quotidien […]

 

CULTURE VIANDE RÉPOND AU JOURNAL LIBÉRATION

Culture Viande ne pouvait accepter le viande bashing auquel s’est donné le journal Libération ce 17 mai avec un dossier à charge de cinq pages sur les abattoirs. Dans un communiqué de Presse titré : « NON, …ceci n’est pas une tête d’agneau ! », Culture Viande dénonce la méconnaissance du sujet traité et accuse le quotidien :

– de  passer sous silence l’arsenal législatif et réglementaire pour la prise en compte du bien-être animal à l’abattoir dont se sont dotés l’Union Européenne et la France ;

–  de taire le fait que la protection des animaux en abattoir est couverte par le règlement 1099/2009 entré en vigueur le 1er janvier 2013 ;

– de dénigrer le renforcement des compétences en protection animale des salariés au contact des animaux et des Responsables de la Protection Animale (RPA) qui ont donné lieu à plus de 6000 Certificats par espèce pour les opérateurs  et plus de  1000 certificats par espèce pour les RPA.

…Coup de théâtre le lendemain à l’Assemblée Nationale, lorsque Stéphane Le Foll, Ministre de l’agriculture, interrogé sur le sujet par la Commission d’enquête sur les conditions d’abattage a brandi par le menu détail le cursus professionnel de Martial Albar, l’expert avec lequel Libération a monté son dossier : « L’ancien inspecteur vétérinaire n’est ni inspecteur, ni vétérinaire ! ».

Culture Viande a engagé un échange direct avec Libération pour obtenir d’une part un « Droit de Réponse », et, d’autre part envisager un autre cadre dans lequel les sujets viandes pourraient être traités dans l’avenir.

 

Pour en savoir plus :

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04 – 06 83 90 67 05

 

 

 

 

 

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !