Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 24 octobre 2016PPCM : CULTURE VIANDE PROPOSE DE S’APPUYER SUR « LE FIL DE L’EAU ».

Accueil » Actualités » PPCM : CULTURE VIANDE PROPOSE DE S’APPUYER SUR « LE FIL DE L’EAU ».

Depuis plusieurs mois, les débats interprofessionnels sur l’accord « Présentation, Pesée, Classement et Marquage » étaient bloqués sur la question des carcasses faisant l’objet de réclamation par les éleveurs. Depuis plusieurs mois, les débats interprofessionnels sur l’accord « Présentation, Pesée, Classement et Marquage »  (PPCM) étaient bloqués sur la question des carcasses faisant l’objet de réclamation par les éleveurs.

PPCM : CULTURE VIANDE FAIT UNE PROPOSITION POUR SORTIR DE L’IMPASSE

Depuis plusieurs mois, les débats interprofessionnels sur l’accord « Présentation, Pesée, Classement et Marquage » (PPCM) étaient bloqués sur la question des carcasses faisant l’objet de réclamation par les éleveurs.

Alors que ces carcasses représentent un nombre minime au regard de la filière (1000 carcasses par an), les solutions envisagées conduisaient à un alourdissement généralisé des obligations des abatteurs à travers une demande de remontée des informations d’abattages deux fois par jour pour la totalité des animaux abattus. Culture Viande ne pouvait accepter une telle demande. La question des réclamations étant néanmoins légitime, il fallait trouver une solution proportionnée.

Dans ce contexte Culture Viande a proposé lors de la section gros bovins du 18 octobre, une solution pour répondre à la problématique des réclamations sans pour autant augmenter excessivement les charges pesant sur les abatteurs.

Cette proposition conduit, pour les carcasses faisant l’objet d’une réclamation fondée et qui ne sont plus présentes dans l’abattoir, à s’appuyer sur « le fil de l’eau », d’ores-et-déjà obligatoire.

Les techniciens NORMABEV pourraient ainsi trancher entre le classement machine et celui du classificateur.

Cette proposition de Culture Viande sera examinée par les différentes familles de l’interprofession, pour, espérons-le, sortir d’une situation de blocage stérile. Rendez-vous à la prochaine section pour validation.

 

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdomadaire de Culture Viande n°42 du 24/10/16

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !