Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 8 février 20211ers frémissements des prix UE du porc – Demande chinoise soutenue

Accueil » Actualités » 1ers frémissements des prix UE du porc – Demande chinoise soutenue

Après une longue période de stabilité, les cours du porc dans quelques pays européens donnent des signes de frémissements.

L’Italie affiche une nouvelle revalorisation de ses prix, la Belgique passe le seuil des 1.00€/kg payé aux éleveurs et l’Espagne progresse légèrement pour se situer au même niveau de prix que le Danemark.

En Allemagne si le stock de porcs vifs se réduit, la situation demeure difficile. L’épizootie de FPA n’est toujours pas sous contrôle, plus de 600 cas de sangliers sauvages infectés ont été recensés sur une zone qui s’étend. L’Allemagne accuse la Pologne de ne pas prendre les mesures adaptées pour maîtriser la croissance exponentielle du virus sur leur territoire. La FPA étant également propagée par la circulation des véhicules, des viandes porcines en provenance des pays de l’est de l’Union ont été détectées positives à la FPA à l’arrivée sur le territoire allemand. L’Allemagne continue de proposer dans les pays de l’Union des viandes à prix attractifs. Leurs négociations pour un zonage avec la Chine ne parviennent toujours pas à se concrétiser.

En France c’est la stabilité qui prévaut : avec les restaurants toujours fermés, le commerce intérieur n’est pas très dynamique ; c’est encore une fois la bonne demande chinoise et des prix tenus qui permettent l’équilibre du marché. Plus que jamais la vigilance sanitaire doit être au maximum sur notre territoire.

 

Extrait du FLASH, la Lettre hebdomadaire de Culture Viande n°5 du 5 février 2021

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !