Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 27 septembre 2019LES SOLUTIONS POUR SORTIR DE L’IMPASSE ECONOMIQUE (AG de Culture Viande 24/09/19)

Accueil » Actualités » LES SOLUTIONS POUR SORTIR DE L’IMPASSE ECONOMIQUE (AG de Culture Viande 24/09/19)

« Nous sommes en pleine Food Révolution et n’identifions probablement que les prémices d’un changement radical de nos habitudes alimentaires dont nous voyons bien que l’enjeu environnemental sera l’un de ses piliers. Il va falloir prendre en main cette révolution… les starts-up et autres Gafa sont déjà sur le coup. Tout le monde s’interroge autour de la question : « Que veut le consommateur ? ». En fait on en sait rien. Dans cette révolution, nous passons d’une économie de la demande à celle de l’offre. C’est donc aux opérateurs d’aller de l’avant, d’innover et d’oser… qualité, traçabilité, confiance ».

C’est en ces termes que Jean-Marc Sylvestre (LCi) ouvrait la séquence « Les solutions pour sortir de l’impasse économique », lors de l’Assemblée générale de Culture Viande ce 24 septembre à Paris. Quatre pistes ouvertes par les intervenants* :

Transparence

Jean-Louis Arquier (Tendriade) : « La technologie de la blockchain constitue une partie de la solution. Le QR code que nous avons positionné sur nos barquettes permet aux consommateurs de retrouver l‘histoire du produit, ainsi que l’ensemble des éléments de sa traçabilité,
notamment le nom de l’un des 140 éleveurs

engagés dans la démarche. La contractualisation autour d’un cahier des charges nous permet de mettre en avant une production régionale à l’échelle du grand ouest. Nous avons ainsi souhaité apporter nos réponses aux questions sociétales au travers de cette transparence sur l’éleveur, sur les modes d’élevage, dont le bien-être animal, l’alimentation, ainsi que sur le process de préparation des viandes ».

Alliance et co-conception

Ludovic Paccard (Sicarev) : “Une des voies de solutions passe par la stratégie d’alliance. C’est ce que nous avons fait avec la marque « C’est qui le patron ?». Sur le packaging de nos viandes est indiqué : « Ce steak rémunère au juste prix son éleveurs ». Ce partenariat est le fruit d’un travail pour résoudre une équation à trois paramètres : la réponse aux questions sociétales, la juste rémunération des éleveurs et l’équilibre matière ». 10 000 consommateurs ont participé à l‘élaboration des termes du cahier des charges et à la fixation du prix. Ce steak haché est ainsi reconnu pour son goût et ses qualités, dont le respect du bien-être animal, ainsi que la composition de la ration alimentaire des animaux. Cette démarche nous a permis de revaloriser le prix d’un steak haché élaboré à partir de morceaux nobles et d’imposer ce prix à nos clients distributeurs ».

Proximité

Sébastien Lagut (Romans Viandes) : « Pour nous, la solution a consisté à mettre en avant ce que nous sommes : notre marque « Saveur locale » repose sur « nos bovins élevés au cœur de la région », ainsi que sur le savoir faire d’éleveurs « plus que passionnés » et la tradition de viandes de terroir et de goût. Nous assurons toute notre logistique nous-mêmes. C’est ce qui explique que nos trois chauffeurs, surnommés Gégé, Carotte et Loulou, sont nos meilleurs ambassadeurs auprès de nos clients. La valeur humaine est le fondement de notre valeur ajoutée ».

Label Rouge

Thierry Meyer (Groupe Bigard) : « Nous n’avons pas attendu les Etats généraux de l’Alimentation pour réagir aux prix en promotion auxquels les viandes de porcs étaient bradées. Au début des années 2000, nous avons lancé une filière de production de masse de viandes de porcs sous label rouge (Opale). Construite avec les éleveurs actionnaires de Socopa, cette filière a imposé un nouveau segment dans la viande fraîche. Il permet de fournir aujourd’hui les groupes de la salaison-charcuterie. Il nous a également permis de donner un nouveau cadre à nos relations avec la grande distribution. Avec les éleveurs, que nous avons formés, nous nous sommes engagés à réaliser des animations en magasins. Ce qui nous permet de témoigner des bonnes pratiques et d’apporter toutes les réponses aux questions sociétales : de la prise en compte de l’environnement au bénéfice santé ».

 

(Photo, de g. à dr. : L. Paccard, T. Meyer, J.-L. Arquier, S. Lagut, J.-M. Sylvestre, J. Bonaldi).

(*) Un débat à voir ici. (Vidéo extraite de l’Assemblée générale de Culture Viande, 24 septembre 2019).

 

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdo de Culture Viande n°39 du 27/09/19

Contact : François Cassignol, fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !