Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 19 juillet 2019CHARCUTERIES : Point d’étape sur la répercussion des prix (Ministère)

Accueil » Actualités » CHARCUTERIES : Point d’étape sur la répercussion des prix (Ministère)

Par voie de communiqué de presse, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, ont indiqué avoir réuni ce 16 juillet les représentants des transformateurs de la filière porcine et des distributeurs, afin de dresser un bilan des renégociations tarifaires en cours dans la filière du fait d’une augmentation significative du prix du porc ces dernières semaines.

Selon  ce communiqué, dans la majorité des cas, les contrats ont fait l’objet d’une renégociation qui s’est traduite par une revalorisation des tarifs au bénéfice des transformateurs. Ces hausses accordées aux transformateurs visent à prendre en compte l’évolution des cours et à couvrir l’ensemble des produits transformés.

Les distributeurs ont indiqué être disposés à procéder à de nouvelles renégociations « si celles-ci s’avèrent nécessaires à l’avenir ». Didier Guillaume et Agnès Pannier-Runacher ont encouragé les acteurs économiques à poursuivre le dialogue constructif qui a été engagé. Les ministres restent vigilants sur l’évolution de la situation des transformateurs et sur les mécanismes de révision de prix qui pourront être mis en place. Ils ont rappelé que la renégociation doit rester possible autant que nécessaire, dans le respect de la liberté contractuelle et des règles de concurrence loyale auxquelles veille la DGGCRF en tant que garante de l’ordre public économique.

L’épizootie de fièvre porcine africaine qui touche notamment le cheptel chinois a un impact fort sur le marché mondial du porc et entraîne une hausse du prix de la viande porcine, hausse susceptible de se poursuivre pendant de nombreux mois encore, rendant indispensable la renégociation des contrats conclus fin février 2019 entre les distributeurs et les transformateurs, qui subissent une forte augmentation de leurs coûts d’approvisionnement.

 

 

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdo de Culture Viande n°29 du 19/07/19

Contact : François Cassignol, fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !