Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 16 décembre 2016CULTURE VIANDE PROPOSE UNE NOUVELLE FEUILLE DE ROUTE POUR INAPORC

Accueil » Actualités » CULTURE VIANDE PROPOSE UNE NOUVELLE FEUILLE DE ROUTE POUR INAPORC

Ces 12 et 13 décembre, l’interprofession porcine nationale INAPORC était réunie en séminaire de réflexion afin d’établir les contours d’une nouvelle feuille de route pour les années à venir. Le départ de la FICT regroupant les industriels de la charcuterie-salaison il y a quelques mois s’est traduit par une réduction drastique du budget de l’interprofession […]

CULTURE VIANDE PROPOSE UNE NOUVELLE FEUILLE DE ROUTE POUR INAPORC

 

Ces 12 et 13 décembre, l’interprofession porcine nationale INAPORC était réunie en séminaire de réflexion afin d’établir les contours d’une nouvelle feuille de route pour les années à venir. Le départ de la FICT regroupant les industriels de la charcuterie-salaison il y a quelques mois s’est traduit par une réduction drastique du budget de l’interprofession. Au-delà, en l’absence de ce maillon qui représente 70% du marché de la viande porcine française, le devenir même d’INAPORC est remis en question.
Lors de ce séminaire, Culture Viande représenté par Thierry Meyer (Photo à la Une) a fait part de ses propositions pour dégager de nouvelles orientations : un nouveau projet stratégique est à bâtir à partir des attentes des consommateurs et donc de l’aval de la filière.

Les produits doivent être conçus pour faire face à un défi prioritaire et essentiel : la baisse de la consommation des viandes porcines, ainsi que celle des produits de charcuterie-salaison.

Autour de cet objectif, l’objet de l’interprofession est à concentrer autour de thèmes fédérateurs et prioritaires pour la filière ; les débats portant sur des dossiers relevant de la stratégie des entreprises doivent donc en être exclus. Dans cette optique, Culture Viande a proposé quatre axes prioritaires nécessitant une mobilisation de la filière ainsi que des moyens interprofessionnels :

– communication, image, promotion des viandes et charcuteries ;
– recherche et développement dans son sens le plus large ;
– exportation : ouverture de marchés, promotions des produits français à l’étranger, soutien et appui aux exportateurs ;
– gestion de crise, communication de crise, veille.

Les représentants de la filière porcine présents à ce séminaire ont soutenu cette orientation vers un cadre d’action resserré ; d’autres dossiers comme la gouvernance d’INAPORC ont été abordés et débattus et feront l’objet de propositions.

Une synthèse de ces nouvelles orientations sera présentée pour validation par le conseil d’administration de l’interprofession en janvier.

Objectif affiché : prolonger les échanges avec la FICT, dans le but de trouver un accord permettant de réunir à nouveau tous les maillons de la filière porcine française au sein d’une interprofession renforcée et combative.

 

Extrait de la L’ACTU, la lettre hebdomadaire de Culture Viande n°50 du 15/12/16

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 34

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !