Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 8 mars 2016CULTURE VIANDE RENCONTRE PHIL HOGAN, COMMISSAIRE EUROPÉEN A L’AGRICULTURE

Accueil » Actualités » CULTURE VIANDE RENCONTRE PHIL HOGAN, COMMISSAIRE EUROPÉEN A L’AGRICULTURE

drapeau CECulture Viande a rencontré Phil Hogan, Commissaire européen à l’Agriculture et au Développement rural dans le cadre du salon de l’agriculture et à l’invitation du Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt Stéphane Le Foll ce 2 mars. L’occasion de souligner une nouvelle fois que la surproduction porcine est en large partie à l’origine de la crise. Ont ainsi été abordés :

–       les conséquences de l’embargo russe, tant en terme de marché qu’en terme de déséquilibre matière. Le Commissaire a noté que les produits traditionnellement destinés au marché russe (abats et gras) n’ont pu trouver d’autres débouchés sur les pays tiers pour se retrouver notamment sur le marché du pet food à des prix très bas. Culture viande a appelé à la réouverture des négociations sanitaires entre l’Europe et la Russie pour valider une régionalisation et reprendre les exportations, au plus vite, des produits non soumis à l’embargo ;

–       l’urgence absolue d’avancer sur l’obligation de l’étiquetage de l’origine des viandes des produits transformés, alors même que les consommateurs se joignent à cette demande ;

–       la mise en place de soutiens aux exportations vers les pays tiers ; la faible participation des entreprises françaises aux opérations de stockage privé communautaire plaide pour un stockage avec obligation d’export pays tiers à son issue : sinon, quelle utilité de stocker sur trois mois si c’est pour ré-engorger un marché déjà sursaturé à l’issue de la période ?

Le Commissaire Européen a annoncé que l’embargo russe avait couté à l’UE plus de 5 Mds €, qu’il allait tout mettre en œuvre pour relancer le dialogue avec la Russie pour la réouverture du marché aux gras et abats de porcs européens, mais que « ce dossier était encore trop sensible et très politique ». Sur l’étiquetage de l’origine des viandes dans les produits transformés, il s’est déclaré « incompétent », mais « personnellement solidaire ».

Il a par ailleurs annoncé la mise en place d’un dispositif communautaire d’assurance-crédit à l’export pour sécuriser les exportateurs et la recherche de nouveaux marchés pays tiers, comme le Mexique ou la Colombie. Enfin, il a confirmé l’ouverture prochaine d’une campagne européenne d’aide humanitaire incluant viandes et produits laitiers. Le Ministre de l’Agriculture a souligné sa forte attente de mesures concrètes en faveur de l’élevage lors de la prochaine rencontre des Ministres de l’Agriculture à Bruxelles le 14 mars prochain, tout en encourageant les filières françaises à s’engager vers la contractualisation.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !