Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 5 mai 2017ETIQUETAGE DE L’ORIGINE DES PRODUITS A BASE DE VIANDE PORCINE : PEUT MIEUX FAIRE !

Accueil » Actualités » ETIQUETAGE DE L’ORIGINE DES PRODUITS A BASE DE VIANDE PORCINE : PEUT MIEUX FAIRE !

Antérieurement aux dispositions règlementaires qui, depuis avril 2017 (date limite d’utilisation des emballages non conformes), rendent obligatoire l’indication de l’origine des viandes sur l’étiquetage des produits transformés, les professionnels de la filière porcine française s’étaient déjà engagés dans un accord volontaire d’indication de l’origine.

L’interprofession porcine Inaporc vient de réaliser une nouvelle enquête pour mesurer dans les linéaires le niveau d’application de cet accord.

Cette enquête a été élargie aux plats préparés contenant plus de 8% de viande de porc ou de charcuterie pour permettre de faire un état de la situation en 2016 avant application du décret instaurant l’expérimentation de l’étiquetage de l’origine pour deux ans. Résultat : pour près de 70 % des plats préparés, la nouvelle règlementation reste à mettre en oeuvre ! Ainsi : 4,3% des plats préparés portent le logo collectif « Le Porc Français » ; 17% indiquent une origine France ; 9,7% indiquent une origine Union Européenne et 68,8% n’indiquent aucune origine.

Concernant les viandes de porc et les produits de charcuterie (hors plats préparés), l’indication de l’origine est bien entrée dans les moeurs : sur 6 200 références inspectées dans toutes les enseignes de la distribution, l’enquête révèle que plus de 70% des références indiquent bien une origine de la viande. Ainsi, 30,8% des produits portent le logo collectif « Le Porc Français » ; 20,5% indiquent une origine France ; 19,4% indiquent une origine Union Européenne. Restent donc 29,3 % des produits qui n’indiquent aucune origine et ne respectent pas l’accord interprofessionnel, certes d’application volontaire, mais datant de 2010.

En concertation avec Culture Viande, Inaporc prolongera ce suivi, afin d’évaluer l’application effective du décret instaurant l’obligation de l’étiquetage de l’origine ; ces données contribueront au rapport qui sera rendu à l’issue des deux années d’expérimentation portant sur l’obligation de l’étiquetage de l’origine sur la viande entrant comme ingrédients dans les plats préparés.

 

Extrait de L’ACTU, la Lettre hebdomadaire de Culture Viande n°18 du 5/5/2017

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 34 – 06 83 90 67 05

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !