Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 9 juin 2015Export : le marché international résistera-t-il à la viande indienne ?

Accueil » Actualités » Export : le marché international résistera-t-il à la viande indienne ?

En 2014, l’Inde a été le premier exportateur mondial de viande bovine, avec 1,9 millions de tec exportées (+18% par rapport à 2013).

Avec près de 300 millions de têtes recensées en 2012, l’Inde apparait comme le nouveau géant mondial positionné pour inonder tous les marchés à l’export avec de la viande bovine à bas coût.

L’inde est en effet à la tête du premier cheptel bovin du monde, composé à 50% de zébus et 30% de buffles.

La viande bovine s’y valorise comme un dérivé de l’activité laitière, également destinée aux marchés export principalement (seulement 15% de la population en consomme sur le marché domestique).

Ce géant mondial exporte tout (99%) en découpes congelées de buffle hallal destinées à 66% vers les marchés asiatiques (le Vietnam comme intermédiaire à la Chine, la Malaisie, les Philippines, la Thaïlande), à 17% au Moyen-Orient (principalement aux Emirats Arabes Unis et vers l’Arabie Saoudite) et à 17% en Afrique (Egypte, Algérie, Angola, Congo).

Un flux d’exportation s’est également ouvert vers la Russie en décembre 2014.

Le pays est doté de structures d’abattage modernes avec des chaînes de production importées d’Allemagne, de France et des USA.

Forte de tous ces atouts, la viande indienne est la moins chère du monde (prix à l’export 2 à 2,5 €/kg équivalent carcasse) du fait du prix bas des animaux et des coûts de fonctionnement faibles.

D’après les prévisions USDA, les exportations de viande indienne devraient s’accroître de +10% en volume en 2015. Pour en savoir plus : idele.fr.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !