Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 18 février 2019LA MOBILITé DES CONSOMMATEURS APPELLE LE SECTEUR DES VIANDES à TOUJOURS PLUS DE …MOBILITé

Accueil » Actualités » LA MOBILITé DES CONSOMMATEURS APPELLE LE SECTEUR DES VIANDES à TOUJOURS PLUS DE …MOBILITé

Pourquoi les consommateurs zappent, changent et bougent ?  une étude exploratoire menée par KantarMedia donne une idée de l’ampleur du mouvement :

Ainsi, si l’on appréhende la mobilité sous son aspect spatial, le temps passé hors domicile augmente : +30 min/jour de 1999 à 2008 (5h49 à 6h19), il a bondi de +2h sur les dix dernières années (en 2018, 8h37 pour l’ensemble et 10h30 pour la population active). La mobilité est devenue multimodale : la part des Français utilisant plus d’un mode de transport par semaine a doublé (+21 points) entre 1999 (21%) et 2018 (42%). Tous les modes de transports sont en croissance. Ils concernent désormais entre le tiers et le quart de la population française (Bus &Tram 36%, Train & RER 30%, Métro 25%, Avion 25%), exceptée l’utilisation des voiture/moto/scooter qui restent très majoritaire (85% des Français en 2018, pour 88% en 2008).

La mobilité, c’est également la multiplication des accès : en consommation, l’érosion des modèles dominants est tangible : les achats en hypermarchés perdent 10 points entre 2011 (80% des Français) et 2018 (70%). Cette mobilité profite aux petits formats : l’affirmation « Je préfère éviter de faire mes courses dans les grandes chaînes de magasins » est soutenue par près de 20% des Français en 2018 (pour 14% en 2008). La multiplication des accès au produit va de pair avec la minimisation des distances. De fait, les achats sur internet ont bondi de 64 points (1% en 1999 à 65% en 2018) ! 38% des Français ont téléchargé au moins un type d’application au cours du dernier mois. Pour toucher les Français, les médias mainstream (TF1, F2, F3, M6, RTL, …) ne suffisent plus. En effet les consommateurs s’informent aussi désormais grâce à ce que l’on nomme les pure players qui se caractérisent par le fait qu’ils sont consultables uniquement sur internet (Kombini, Slate, BuzzFeed, Rue89, Médiapart, mademoiZelle), via leur appli dédiée, ainsi que sur leurs multiples comptes sur les réseaux sociaux… que les Français sont désormais à près d’un tiers d’entre eux à consulter pour suivre l’actualité. Pour aller à la rencontre des consommateurs devenus ultra mobiles, les outils de ciblage se sont multipliés, avec les plateformes de contenu non éditoriales (Netflix, Spotify, Deezer, Google Play Music, Amazon prime video, scribd, …), ou les podcats (des émissions de TV ou radio, ainsi que les plateformes Podcast Go, CastBox, PodcastRepublic, Podcastaddict, ThePodcastApp, …), ou encore les agrégateurs (GoogleNews, MicrosoftNews, Feedly, Flipboard, Palabre, News Republic, InoReader), ainsi que les assistants vocaux (Google assistant, Amazonalexa, Siri, Hi i’m Cortana, …).

La mobilité est en passe de développer une nouvelle intelligence de l’accès à un lieu, à un réseau, à une information et du contenu, et dorénavant aux produits et aux services. Si l’on analyse le comportement du tiers des Français les plus mobiles (les hypermobiles), pour eux, la mobilité est devenue une valeur gagnante. Que ce soit en temps, en praticité, en plaisir. C’est ce qui explique le succès de UberEats, lancée par Uber : « Les burger de minuit. Faites-vous livrer là où la vie vous mène ». Les hypermobiles pratiquent plus le running, la natation, vont plus au cinéma et en sortie culturelle que l’ensemble de la population. Leur niveau de formation est plus élevé, leur pouvoir d’achat également, et 35% d’entre eux ont moins de 35 ans. Une révolution sociétale en profondeur se déroule sous nos yeux. Un véritable tsunami qui frappe tous les sujets, tous les secteurs, dont celui de la consommation, ainsi que des modes de consommation.

Pour Culture Viande La question de l’accès aux produits, pour des consommateurs devenus hypermobiles, qui mobilise toutes les entreprises, prend une nouvelle acuité.

 

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdo de Culture Viande n°7 du 18/02/19

Contact : François Cassignol, fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 04

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !