Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 25 mai 2020L’Allemagne pourrait interdire la sous-traitance dans les abattoirs

Accueil » Actualités » L’Allemagne pourrait interdire la sous-traitance dans les abattoirs

Selon de nombreux médias allemands, le ministre du travail Hubertus Heil a annoncé le 20 mai que « l’abattage et la transformation ne pourront être effectués que par les salariés de l’entreprise à partir du 1er janvier 2021 ».

L’entrée en vigueur de cette loi mettra fin à l’embauche de travailleurs détachés, très répandue dans les entreprises allemandes. Dénoncé depuis plusieurs années, le recours à ces contrats a suscité une nouvelle polémique après la découverte de plusieurs foyers d’infections dans plusieurs abattoirs du pays.

Selon le gouvernement allemand, sur les 200.000 personnes travaillant dans l’industrie de la viande en Allemagne, entre « 50% et 80% » sont aujourd’hui embauchées sous ce type de contrats.

Cette pratique est accusée de « déresponsabiliser » les entreprises allemandes, selon le NGG, syndicat allemand de l’alimentaire, car les conditions de travail de ces salariés restent sous la responsabilité des entreprises sous-traitantes.

Le plan présenté mercredi prévoit également un renforcement des contrôles, notamment dans les habitats collectifs où sont logés ces salariés. Il prévoit aussi un doublement des amendes pour violation du temps de travail et une information des autorités si les employeurs hébergent des salariés.

Enfin, le respect de la législation du travail dans l’industrie de la viande devra être examiné par une étude commandée par les ministères du Travail et de l’Agriculture. Pour entrer pleinement en vigueur, cette loi devra néanmoins être validée par le Parlement allemand (Bundestag).

 

 

Extrait de l’ACTU, la lettre hebdomadaire de Culture Viande n°21 du 25 mai 2020

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !