Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 9 février 2016LE STOCKAGE PRIVE, OUI, MAIS POUR EXPORTER VERS LES PAYS TIERS

Accueil » Actualités » LE STOCKAGE PRIVE, OUI, MAIS POUR EXPORTER VERS LES PAYS TIERS
L’ABATTAGE-PORCIN N’EST PAS FAVORABLE A UNE NOUVELLE OPERATION DE STOCKAGE PRIVE

Alors que l’opération se stockage privé communautaire porc débutée le 4 janvier 2016 vient de prendre fin avec près de 90 000 T de stocks, plusieurs pays dont la France demandent à la Commission européenne la mise en oeuvre d’une nouvelle campagne. Depuis que la Commission Européenne a décidé de renoncer à la mise en place de restitutions à l’exportation (de nombreuses années déjà) pour alléger le marché en période d’abondance de production, le stockage privé est le seul dispositif dont la Commission dispose pour tenter de réguler l’offre porcine sur le marché UE.

Au titre de l’abattage de porc français, Culture Viande affirme que ce stockage ne serait réellement efficace que si, à terme, il était destiné à être exporté vers les pays tiers. Or cela n’est pas le cas dans le dispositif actuel : ces mesures d’aide au stockage bénéficient principalement aux établissements de transformation.

D’ici 3 mois, les produits – principalement des jambons – se retrouveront sur le marché européen à bas prix. La concurrence entre pays s’en trouvera attisée, ce qui aura pour conséquence de tirer une nouvelle fois le marché vers le bas, annihilant ainsi tout espoir de reprise des cours du porc dans l’Union.

Ajoutons à cela que, pour la France, le niveau des stocks est déjà très élevé en abattoirs, et que les dernières opérations de stockage privé communautaires se sont soldées par des pertes lors de la remise des produits congelés sur les marchés.

Culture Viande préconise donc l’ouverture de véritables négociations avec la Fédération de Russie pour lever les embargos sanitaires et permettre la reprise des exportations de gras et abats de porc vers la Russie. Seule cette mesure aura un effet immédiat sur la revalorisation des prix du porc, devenue une impérieuse nécessité pour les éleveurs français comme européens.

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !