Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 2 novembre 2020Porc : le marché européen en équilibre précaire

Accueil » Actualités » Porc : le marché européen en équilibre précaire

Les cours européens du porc peuvent-ils demeurer à l’équilibre ou vont-ils amorcer un mouvement de recul dès les prochains jours ? La question se pose car déjà l’Espagne a donné le signal avec un repli de ses cours de près de 5 cts.

La situation sanitaire en Allemagne où la FPA progresse dans la faune sauvage pèse sur le marché communautaire, avec des offres de pièces de découpe à bas prix. Une conséquence directe de la fermeture des marchés pays tiers, des discussions difficiles avec la Chine sur la régionalisation et d’un nombre croissant de porcs vifs qui ne trouvent pas de débouchés.

Les cas de Covid-19 en abattoirs et les difficultés de recrutement paralysent une partie de l’activité d’abattage allemand.

Ajoutons à cela les mesures de confinement prises en France, comme en Europe, avec son lot de nouvelles conséquences : fermeture des restaurants et collectivités, télétravail…

Le marché chinois pourrait ne pas suffire pour soutenir les prix du porc en Europe.

Sur les 44 semaines de 2020, les prix moyens du porc en Europe montrent que ceux relevés en Belgique et en Allemagne sont en queue de peloton ; les prix espagnols sont en tête mais en repli.

Les prix relevés en France résistent, mais pour combien de temps encore ?

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !