Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 28 décembre 2020Porc : les cours se stabilisent sur les marchés européens

Accueil » Actualités » Porc : les cours se stabilisent sur les marchés européens

Si la période qui précède Noël n’est traditionnellement pas très active pour le commerce du porc, la demande reste bien orientée pour les charcuteries.

De plus, la fermeture des restaurants et cantines dans de très nombreux pays de l’Union européenne, pénalise une partie de l’activité des entreprises. Les cours du porc ont toutefois trouvé un équilibre sur le marché européen :

* l’Allemagne est toujours en difficulté :  de nombreux abattoirs ont limité leurs activités pour cause de Covid et le retard d’abattage reste très important (+600 000 porcs). La FPA s’étend encore : plus de 350 cas sur des sangliers sauvages sont recensés à date, et le seul débouché pays tiers de l’Allemagne reste Hong Kong. Des abattoirs allemands payent encore cette semaine les producteurs en dessous de la cotation (en Allemagne chaque abattoir fixe ses prix d’achats).

* dans les autres pays, les cours du porc restent stables :

– l’Espagne sur les 10 premiers mois de 2020 a déjà exporté 1M de tonnes de porcs vers la Chine ;

– la Belgique et les Pays-Bas ferment la marche des cours européens, la Belgique ne peut toujours pas accéder au marché chinois ; aux Pays-Bas l’offre est abondante ;

– en France les cours se stabilisent, encore soutenus en cette fin d’année par la demande chinoise.

La dernière semaine de l’année est généralement active pour les viandes de porc, en raison des promotions des GMS. Nous en avons confirmation, les promotions de début janvier seront à prix bas.

 

Extrait de L’ACTU, la lettre de Culture Viande n°53 du 28 décembre 2020

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !