Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 22 août 2016PROMOTION DES VIANDES PORCINES : NOUVEL ENCADREMENT POUR UN AN

Accueil » Actualités » PROMOTION DES VIANDES PORCINES : NOUVEL ENCADREMENT POUR UN AN

L’arrêté du 10 juin 2015 encadrant les promotions de la viande fraiche de porc étant parvenu à terme le 13 juin 2016, un nouvel arrêté du 28 juillet 2016 (publié au Journal Officiel du 5 août) renouvelle cet encadrement pour une période d’un an et en définit les modalités d’application […]

 

PROMOTION DES VIANDES PORCINES :

NOUVEL ENCADREMENT POUR UN AN

 

L’arrêté du 10 juin 2015 encadrant les promotions de la viande fraiche de porc étant parvenu à terme le 13 juin 2016, un nouvel arrêté du 28 juillet 2016 (publié au Journal Officiel du 5 août) renouvelle cet encadrement pour une période d’un an et en définit les modalités d’application. Le Ministère de l’Agriculture a ainsi accédé à la demande de l’interprofession Inaporc en donnant plus de souplesse aux distributeurs ; ceci, afin d’assurer une nécessaire animation des rayons et permettre de dynamiser une consommation de viande de porc en repli depuis de nombreux mois.
Le nouvel arrêté fixe deux périodes durant lesquelles les promotions sont libres et leurs prix fixés sans encadrement :

– du 24 aout au 30 septembre (au lieu du 1er au 30 septembre) ;

– du 29 décembre au 31 janvier (au lieu du 1er au 31 janvier).

Pour les autres périodes de l’année les opérations promotionnelles de la viande de porc ne peuvent afficher un prix de vente consommateur inférieur à 40% (au lieu de 50 %) du prix moyen pratiqué hors promotion pour des produits similaires au cours des trente jours qui précèdent l’opération.

Dès les prochains jours, nous pourrons mesurer l’impact de cette nouvelle règlementation sur les traditionnelles promotions de la rentrée, à la fois par les niveaux de prix pratiqués et par l’intensité de ces promotions.

Pour Culture Viande, s’il est indispensable de mettre un terme à des prix de promotions anormalement bas qui détruisent de la valeur et nuisent à l’image de la viande porcine,  il reste surtout à se poser la question de la décroissance de la consommation de viande de porc à laquelle nous assistons et qui n’est probablement pas uniquement liée aux opérations promotionnelles.

 

Extrait de L’ACTU, la Lettre hebdomadaire de Culture Viande n°30-34 du 22/08/2016

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !