Le syndicat des entreprises françaises des viandes

le 24 mars 2017VIANDE & SOCIETE : L’INRA REMET LES PENDULES A L’HEURE

Accueil » Actualités » VIANDE & SOCIETE : L’INRA REMET LES PENDULES A L’HEURE

C’est en s’appuyant sur l’expertise scientifique que trois chercheurs, Jean-François Hocquette INRA Clermont-Ferrand, Jean-Louis Peyraud directeur scientifique adjoint de l’Inra et Bertrand Schmidt Délégué à l’Expertise scientifique collective, à la Prospective et aux Etudes à l’Inra, ont présenté lors d’une conférence de presse ce 8 mars, leurs réponses engagées aux questions sociétales posées à la filière viande […].

 

VIANDE & SOCIETE : L’INRA REMET LES PENDULES A L’HEURE

C’est en s’appuyant sur l’expertise scientifique que trois chercheurs, Jean-François Hocquette INRA Clermont-Ferrand, Jean-Louis Peyraud directeur scientifique adjoint de l’Inra et Bertrand Schmidt Délégué à l’Expertise scientifique collective, à la Prospective et aux Etudes à l’Inra, ont présenté lors d’une conférence de presse ce 8 mars, leurs réponses engagées aux questions sociétales posées à la filière viande.

Ils dénoncent les idées fausses sur la viande et l’élevage, constatant que la plupart des arguments avancés pour s’opposer à la viande « font la part belle aux généralisations abusives, aux simplifications et aux fausses bonnes idées ». Ils en apportent la preuve sur les principaux sujets : consommation d’eau, gaz à effet de serre, utilisation des sols ou encore viande et santé….

Ils rappellent que si l’élevage utilise 70% des terres agricoles dans le monde, il s’agit essentiellement de terres non labourables composées de prairies et de zones herbeuses. L’élevage est « irremplaçable pour le maintien des territoires ruraux » au sein desquels il assure de nombreux services économiques, sociaux et environnementaux.

Avec les effluents d’élevage, il est une composante essentielle dans les cycles de nutriments. L’élevage nourrit l’homme et valorise les végétaux non consommables par l’homme.

Côté assiette, le « régime alimentaire durable » proposé met en lumière les bienfaits des repas équilibrés et variés comprenant viandes ET légumes. Les chercheurs pointent également le fait que l’impact carbone des régimes carnés n’est pas plus important que celui des régimes riches en végétaux. Les chercheurs sont également très sceptiques sur les possibilités de fabrication artificielle de viande ou de produits laitiers.

Pour eux, « un monde sans viande serait la négation de notre patrimoine gastronomique, paysager et culturel ».

Ces éléments scientifiques viennent ainsi confirmer l’ensemble des arguments apportés par Culture Viande.

Pour en savoir plus : Dossier de Presse & Etude.

Extrait de L’ACTU, la lettre hebdomadaire de Culture Viande n°12 du 24 mars 2017

Contact : François Cassignol – fcassignol@cultureviande.fr – Tél.: 01 53 02 40 34 – 06 83 90 67 05

17 place des Vins de France
75 012 Paris

01 53 02 40 04

01 43 47 31 41

courrier@cultureviande.fr

Besoin d'information ? Contactez-nous !